Votre espace de formation en ligne



    Cursos disponibles

    - Climat actuel et futur en Afrique de l’Ouest
    - Impacts observés et attendus
    - Actions d’adaptation du régional au local
    - Adaptation x atténuation
    - Défis à relever en matière d’adaptation
    - Conclusion
    Forum Africain du Développement Durable.pdfForum Africain du Développement Durable.pdf
    Ce papier a pour objet d’introduire la problématique de l’actualité et de la ponctualité des informations conjoncturelles dans un environnement africain marqué par des progrès récents enregistrés sur le plan de la mise en place d’indicateurs et de publications conjoncturels.

    L’actualité, la ponctualité et la qualité de l’information conjoncturelle, bien que difficile à réconcilier, semblent être accessibles, pour peu que les méthodologies soient revisitées, que des dispositions institutionnelles soient prises, que les relations avec les fournisseurs de l’information de base (les entreprises) soient améliorées et que les NTIC soient mises à contribution.

    L’amélioration de cette dimension importante de l’harmonisation statistique concerne aussi bien les instituts nationaux de statistique que les institutions sous-régionales et devrait couvrir toute la chaîne de production de l’information, allant de la préparation de la collecte à la diffusion.
    QUALITE_ACTUALITE ET PONCTUALITE DE L’INFORMATION.pdfQUALITE_ACTUALITE ET PONCTUALITE DE L’INFORMATION.pdf

    1- Qu’est-ce qu’un indice en économie ?
    En économie en général, un indice est un chiffre qui quantifie le rapport d’une grandeur économique à une valeur de référence, souvent associée à l'indice 100.


    NOTIONS COMPLÉMENTAIRES _ LES INDICES.pdfNOTIONS COMPLÉMENTAIRES _ LES INDICES.pdf

    Ni prophétie ni prévision – concept théologique réservé à la connaissance que seul Dieu aurait de l’avenir, disait Voltaire – la prospective n’a pas pour objet de pré-dire l’avenir – de nous le dévoiler comme s’il s’agissait d’une chose déjà faite – mais de nous aider à le construire. Elle nous invite donc à le considérer comme à faire, à bâtir, plutôt que comme quelque chose qui serait déjà décidé et dont il conviendrait seulement de percer le mystère.

    La prospective repose sur trois postulats qui en disent long sur la philosophie, au moins implicite, de la démarche. Ces trois postulats se traduisent par les affirmations suivantes :

    L’avenir est domaine de liberté

    L’avenir est domaine de pouvoir

    L’avenir est domaine de volonté.

    L’avenir domaine de liberté

    ...

     PROSPECTIVE ET PLANIFICATION STRATEGIQUE.pdf PROSPECTIVE ET PLANIFICATION STRATEGIQUE.pdf

    Plusieurs définitions de l’économie existent dans la littérature. Donnons en quelques unes des plus significatives. Le mot économie provient d’un mot Grecque signifiant celui qui gère un ménage. En effet, il existe des similarités entre un ménage et l’économie. Le ménage doit par exemple décider de l’allocation du temps de ses membres (ressource rare) entre les différentes activités. Pour ce faire, le ménage doit tenir compte des capacités de chacun de ses composants.

    De même, la société doit décider des actions à entreprendre et des personnes chargées de les entreprendre. Après avoir affecté les moyens de production entre les différentes activités, la communauté doit décider de l’allocation de la production entre ses différents membres.

    La gestion des ressources disponibles est importante parce qu’elles sont rares ; la société n’en dispose pas en quantités suffisantes pour satisfaire la totalité des besoins de ses membres.

    L’économie est la science qui étudie l’allocation (gestion) des ressources rares. Dans la plupart des communautés, l’allocation des ressources n’est pas le fait d’un planificateur unique. Cette allocation se fait à travers les actions combinées de millions de ménages et de compagnies. L’économie étudie comment les agents économiques prennent leurs décisions : le temps alloué au travail, les biens consommés, le niveau d’épargne et l’investissement des capitaux détenus etc.

    L’économie étudie aussi les relations entre les différents agents économiques: comment ils agissent les uns envers les autres. Par exemple, comment des millions d’acheteurs et de vendeurs d’un bien déterminent ensemble le prix auquel ce bien est vendu et les quantités vendues.

    Enfin, les économistes analysent les tendances et les forces qui affectent l’économie dans son ensemble : croissance du revenu moyen, le chômage, l’inflation, etc.

    L’économie, comme science, se préoccupe de plusieurs aspects de la vie. Toutefois, son domaine d’actions s’articule autour de plusieurs idées communes qui sont énumérées dans les dix principes de l’économie.

    ECONOMIE ENVIRONNEMENT .pdfECONOMIE ENVIRONNEMENT .pdf

    Ce cours est une initiation à la bourse et au marché financier. A la fin de ce cours vous serez capable de comprendre les concepts de base et le Marché Financier Régional de l'UEMOA. Il est ouvert à tout le monde.

    ceci est un essai sur le développement durable.

    Cette communication a pour objectifs didactiques de :

    1. fournir une base théorique et méthodologique pouvant permettre de cerner tous les aspects d’un rapport d’activité et spécifiquement de :

            a. comprendre ce que c’est qu’un rapport d’activité ;

            b. comprendre la raison d’être d’un rapport d’activité ;

            c. rédiger efficacement des introductions, des conclusions et des résumés;

            d. organiser et expliquer vos informations;

            e. écrire de manière plus claire et plus concise;

            f. réviser efficacement vos documents.

     

    2. fournir un format de rapport d’activité d’un système statistique national devant servir de base de discussion afin de retenir un modèle
    Comment rédiger un rapport d’activité efficace.pdfComment rédiger un rapport d’activité efficace.pdf

    Notre exposé étant une contribution à la communication principale sur la GAR et la PS, il se focalisera seulement sur certains aspects. Il montrera succinctement la démarche à suivre pour la formulation d’un plan stratégique d’une organisation et pour son suivi et évaluation.

    Il s’articule autour des points suivants :

    - La planification et son lien avec le management ;

    - Le processus d’élaboration d’un plan stratégique d’une organisation ;

    - Le plan d’action

    - Le mécanisme de suivi et d’évaluation de la mise en oeuvre d’un plan stratégique.

    ......

    CONTRIBUTION A LA COMMUNICATION SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS.pdfCONTRIBUTION A LA COMMUNICATION SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS.pdf

    Dans le monde contemporain, toute organisation qui se veut fonctionnelle et qui a le souci d’avoir des résultats issus de ses activités et de rendre compte de l’utilisation des moyens mis à sa disposition, recourt à un bon système de management en général et à la planification stratégique en particulier qui est une des fonctions du management.

    Ceci amène les managers et tous ceux qui sont impliqués dans le fonctionnement de l’organisation à s’intéresser de plus en plus à la planification stratégique. Plusieurs questions sont alors posées : qu’est-ce que la planification stratégique ? Qu’est-ce-qu’une stratégie ? Comment élabore-t-on un plan stratégique ? Comment en fait-on le suivi et l’évaluation ? Comment rend t-on compte de la mise en oeuvre d’un plan stratégique ? Etc.


     

    ATELIER DE FORMATION DES EXPERTS D’AFRISTAT EN PLANIFICATION STRATEGIQUE    .pdfATELIER DE FORMATION DES EXPERTS D’AFRISTAT EN PLANIFICATION STRATEGIQUE .pdf
    - sensibiliser les Etats membres sur l’initiative d’ouverture et de diffusion des données ;
    - faire connaître les actions en cours dans le domaine statistique aux niveaux international et d’AFRISTAT ;
    - obtenir l’adhésion et l’implication des Etats membres ;
    - présenter la position d’AFRISTAT en matière de d’ouverture et de diffusion des données
    cours_ AFRI initiative_open_data.pdfcours_ AFRI initiative_open_data.pdf

    Aujourd'hui les organisations privées et publiques évoluent dans un environnement en complexification croissante, caractérisé par une concurrence accrue, une mondialisation des échanges, une forte évolution tant sur le plan technologique que sur le plan réglementaire ou économique les obligeant à anticiper et à innover pour une prise de décision rapide.

    Dans ce contexte, le besoin d'être bien informé devient une préoccupation centrale des dirigeants.

    L'information devient ainsi une ressource stratégique déterminante pour l'avenir et son utilisation comme facteur de développement est indiscutable.

    Ainsi, un système de veille stratégique solide et efficace devient nécessaire. Il permet d'assurer la pertinence du processus décisionnel. Il garantit la pérennité de l’organisation dans un environnement concurrentiel.

    Le BNETD, compte tenu, d’une part, de sa mission de conseil du Gouvernement, et d’autre part, de sa position de cabinet d’études et de contrôle de grands travaux, se doit de disposer d’instrument lui permettant d’envoyer des signaux forts et d’alerter les gouvernants sur les risques éventuels à éviter et les opportunités à saisir pour le développement du pays. D’où la mise en place d'un dispositif de veille stratégique.

    OUTILS DE VEILLE STRATEGIQUE.pdfOUTILS DE VEILLE STRATEGIQUE.pdf

    Aujourd'hui les entreprises accomplissent leur mutation dans un environnement particulièrement instable et marqué par l'accroissement graduelle de la concurrence. Dans ce contexte, le besoin d'être bien informé devient une préoccupation centrale des dirigeants.

    En effet, seules les entreprises qui pourront mettre en place des dispositifs de gestion des flux d'informations seront capables de:

    –anticiper les changements de comportement des acteurs de l'environnement;

    –prévoir les tendances d'évolution;

    –détecter et comprendre les innovations technologiques;

    –prendre les bonnes décisions. Ainsi un système de veille stratégique solide et efficace devient nécessaire. Il permettrait d'assurer la pertinence au processus décisionnel des entreprises et de garantir leur pérennité dans un environnement concurrentiel.


    VEILLE INFORMATIONNELLE.pdfVEILLE INFORMATIONNELLE.pdf

    Un appel d'offres est une procédure qui permet à un commanditaire (le maître d'ouvrage), de faire le choix de l'entreprise (le soumissionnaire qui sera le fournisseur) la plus à même de réaliser une prestation de travaux, fournitures ou services. Le but est de mettre plusieurs entreprises en concurrence pour fournir un produit ou un service.

    L’appel d’offres est une mise en compétition. Les Soumissionnaires devront donc s’attacher à proposer des offres présentant le meilleur rapport qualité/prix, au regard du besoin du Commanditaire.

    REDACTION D’OFFRES TECHNIQUE ET FINANCIERE.pdfREDACTION D’OFFRES TECHNIQUE ET FINANCIERE.pdf

    La planification stratégique vise à répondre aux questions suivantes :

    - Quelle est la mission fondamentale de votre organisation? Quelle est sa raison d'être?

    - Quels sont ses valeurs profondes et ses principes directeurs?

    - Quelles sont les opportunités et les menaces qui existent pour elle dans l'avenir?

    - Quel doit être le plan d'action à adopter pour les prochaines années?

     

    PLANIFICATION STRATÉGIQUE.pdfPLANIFICATION STRATÉGIQUE.pdf

    Les présentes lignes directrices devraient fournir des informations de base sur la manière idéale d’identifier, de préparer et d’exécuter des projets de développement. Certains concepts ne seront peut-être pas familiers pour tout le monde et peuvent être difficiles à saisir, mais ce document ne prétend pas remplacer, au besoin, une formation plus formelle.

    Les organismes et les fonds internationaux de développement reconnaissent que nombre d’idées de projets qu’ils reçoivent sont bonnes et pourraient remplir les conditions nécessaires à un financement, tout en déplorant que souvent, ces propositions ne démontrent pas comment elles s’intègrent dans le contexte élargi du développement du pays ou de l’institution dont elles émanent. Ces organismes déplorent aussi que, trop souvent, le contenu et/ou la forme des propositions de projets qu’ils reçoivent laissent à désirer et qu’ils sont obligés de renvoyer de nombreux projets pour des motifs techniques.

    Cela étant, les présentes lignes directrices se concentrent sur trois éléments important du cycle de projet: (I) Concepts de base (II) Identification et formulation de projet; (III) planification de projet. (IV) exécution de projet (V). Contrôle


    PLANIFICATION EXECUTION ET CONTROLE DE PROJET.pdfPLANIFICATION EXECUTION ET CONTROLE DE PROJET.pdf

    Cette formation répond au besoin de mettre à la disposition des cadres de la sous-région un manuel visant une initiation à la gestion axée sur le résultat dans le contexte des projets et programmes.

    Il s'agit de mettre à la disposition des intervenants un programme cadre de formation visant la sensibilisation des divers intervenants aux concepts et outils clés relatifs à la gestion axée sur les résultats. À l'aide de définitions, d'exemples et d'exercices, la formation devrait favoriser l'appropriation par les divers intervenants d'un langage commun en matière de gestion par résultats, ce qui constitue un préalable à une planification, à une gestion et à un suivi plus rigoureux des projets/programmes

    Formation axee sur le resultat.pdfFormation axee sur le resultat.pdf

    L’instrument de Suivi-Evaluation (S&E) dans la gestion des processus d’exécution concerne les affaires internes d’un projet. Comme les projets interviennent dans des situations socio-économiques complexes, qui sont elles-mêmes dynamiques, un plan de projet ne peut jamais prévoir avec exactitude une situation future souhaitée. Il faut donc un instrument qui fournit des informations structurées et continues sur la performance d’un projet, à tout moment. Il faut en conséquence, surveiller continuellement l’exécution du projet et l’adapter à la réalité dynamique.

    Le Suivi-Evaluation doit fournir des renseignements pour tous les décideurs qui ont un rôle dans le projet : les gestionnaires, le personnel, et aussi les organisations de coopération et les groupes cible. Le S&E est un moyen de soutenir le processus d’apprentissage continu de l’équipe de projet pendant l’exécution de celui-ci. Cet instrument doit s’intégrer dans les procédures organisationnelles du projet.

    ......

    Suivi évaluation.pdfSuivi évaluation.pdf
    La participation aux manifestations commerciales est de loin, le meilleur outil de communication, surtout dans le cadre d'une prospection de nouveaux marchés. Avant toute démarche d'exposition, il est recommandé aux entreprises de participer d'abord à ces manifestations en tant que visiteurs. En effet, la visite permet à l'entreprise de bien choisir le salon, de repérer les lieux stratégiques et de se faire une idée générale avant d'y participer en tant qu'exposant.

    Définitions des termes rencontrés pendant l'exportation

    L'emballage est une caractéristique primordiale du produit que l'exportateur ne doit pas négliger. L'emballage  et le conditionnement ont à la fois des fonctions techniques et commerciales. 

    Comme l'emballage, l'étiquetage doit s'adapter aux habitudes culturelles, aux langues et aux spécificités locales au niveau du graphisme, des couleurs, des tailles de caractères et des symboles utilisés. 

    L'établissement d'un prix stratégique est l'un des facteurs les plus importants du succès financier d'un projet d'exportation. 

    La décision d’exporter doit répondre à l’exigence première qui est de définir de façon claire et précise une stratégie. Mais avant cela, il serait important de connaître les avantages et les risques de l’exportation pour une entreprise. 

    PLAN I- La gouvernance de l'Internet au service de la Paix. II-Les technologies de la Paix et les cyberespaces résilients III- Les stratégies de déploiement des infrastructures larges bandes. IV- Les réseaux satellitaires larges bandes en Afrique de l'Ouest V- Considérations de trafic pour l'Internet sur mobile via satellite.
    Réseaux satellitaires larges bandes pour l’Internet sur mobile en Afrique.pdfRéseaux satellitaires larges bandes pour l’Internet sur mobile en Afrique.pdf
    Les Petites et moyennes entreprises PME et les Petites et moyennes PMI représentent une source importante d’emplois et d’innovations.

    Elles évoluent aujourd’hui dans un environnement de plus en plus numérique, qui favorise incontestablement leur compétitivité et leur croissance. Pour autant, les technologies de l’information et de la communication (TIC), lorsqu’elles sont mal maîtrisées, peuvent être à l’origine de vulnérabilités et faciliter les attaques sur l’entreprise. Pour y faire face, les PMEPMI n’ont pas toujours la possibilité de recruter des profils dédiés à la sécurité informatique.

    Afin de promouvoir un environnement favorable au développement économique et de préserver le patrimoine immatériel de ces entreprises, il convient aujourd’hui, dans une démarche d’intelligence économique, de mettre en place des solutions humaines et techniques adaptées aux spécificités des PMEPMI. La formation de référent en cybersécurité interne au profit des PME/PMI permettra de répondre en partie à ce défi.

    L’objectif général de la formation est de faire du participant un « référent en cybersécurité interne. A la fin du cours, le participant devra être en mesure de : maîtriser les enjeux de la cybersécurité pour l’entreprise ; identifier et utiliser les outils nécessaires à la protection des informations sensibles (personnelles et professionnelles) sur les différents réseaux; identifier et comprendre les menaces liées à l’utilisation de l’informatique et des réseaux internet, réseaux privés d’entreprises, réseaux publics ; mettre en oeuvre les démarches de sécurité.
    LES ENJEUX DE LA CYBERSECURITE POUR LES PME ET PMI DE LA ZONE UEMOA.pdfLES ENJEUX DE LA CYBERSECURITE POUR LES PME ET PMI DE LA ZONE UEMOA.pdf

    La mécanique est la science des mouvements de la matière à toute échelle de temps et pour toute échelle d’espace. Pour les solides, ces mouvements conduisent à des changements de forme.

    Un matériau est de la matière que l’on sait utiliser ou transformer pour lui donner une fonction. La mécanique des matériaux solides a pour but de maîtriser les changements de forme des matériaux à toutes les échelles de temps et d’espace, dans les cas où l’on souhaite que leur forme évolue peu ou dans le cas d’évolutions de forme désirées.

    Prendre forme c’est occuper un domaine géométrique de l’espace avec des transformations décrites par des champs de déplacement. Nous nous limitons ici aux échelles d’espace pour lesquelles le milieu occupé par la matière peut être considéré comme continu, c'est-à-dire, de façon simple, des milieux pour lesquels les déplacements de matières sont des fonctions continues des variables d’espace (variables de position) ou des fonctions continues presque partout sur le domaine occupé par la matière.

    La rupture est le chargement de forme ultime pour les solides. Lorsqu’une fissure se propage, de nouvelles surfaces se créent au bord de la matière. Mais bien avant de rompre, certains matériaux peuvent supporter des contraintes induisant un changement de forme par déformation élastique, c’est dire réversible ou par déformation en partie irréversible.

    Les éléments du cours ont ici pour objectif pédagogique de donner des éléments de connaissance théorique en mécanique des matériaux solides. Ces éléments sont complétés par des exercices corrigés qui aideront l’étudiant à mieux comprendre les principes théoriques exposés. Ils visent également à donner un éclairage sur la mécanique des matériaux solides et les méthodes utilisés.

    La mécanique de matériaux est un carrefour où se croisent mathématiciens, ingénieurs, industriels, théoriciens et expérimentateurs.

    COURS DE MECANIQUE DES MATERIAUX SOLIDES.pdfCOURS DE MECANIQUE DES MATERIAUX SOLIDES.pdf

    Brèves

    (Sin novedades aún)